4 REGLES POUR PARTIR EN VACANCES SANS AVOIR L’AIR D’UN TOURISTE

 05.08.2014 - 4 REGLES POUR VOYAGER SANS AVOIR L'AIR D'UN TOURISTE

S’habiller pendant les vacances peut être une véritable casse-tête, spécialement pour ceux, dont le quotidien vestimentaire est rythmé par le costume-cravate. 

Dans la rubrique « Monsieur tout le monde qui voyage », on distingue d’abord ceux dont le style vestimentaire est plus proche de celui de l’armée que du civil. Ceux là sont prêts à enchaîner sur la prochaine réunion y compris en vacances et, sont généralement étriqués aussi bien dans le choix de leurs vêtements que dans leur esprit. Ils sont généralement faussement sûrs d’eux, et ça se voit sur le choix faussement « sûr » de leurs vêtements.

Et puis, il y a ceux, pour qui les vacances riment avec le débâcle, aussi bien vestimentaire, que comportemental. On les reconnaît, généralement, aussitôt qu’ils font leur apparition dans un hall d’aéroport, birkenstock aux pieds, chemise débraillée et sac à doc enroulé.

Pour éviter les deux extrêmes et partir en vacances sans perdre sa dignité et son élégance, voici 4 basics qui devraient vous éviter les pièges du mauvais goût.

 

Règle N° 1 | Rafraichissez votre vestiaire de voyage : ca peut rapporter gros 

Partir en voyage, ne signifie pas expérimenter l’âge de pierre. Pour l’amour du ciel, faites un peu d’effort, brûlez votre pantacourt, votre chemise hawaïenne et vos sandales en caoutchouc.

Choisissez un pantalon et une chemise d’été corrects. Des marques, comme ZARA et UNIQLO proposent des chinos beige ou blanc cassé de très bonne qualité et à des prix abordables.

Porté avec une chemise blanche non froissable et un blazer léger, vous aurez l’air élégant, sans tomber dans la caricature de Cole Porter dans les années 30.

Et si une compagnie aérienne devait surclasser en class Affaires ou en First un passager, vous auriez déjà tapé dans l’œil de l’agent au comptoir de l’enregistrement.

 

Règle N° 2 | Conservez votre dignité : choisissiez décemment votre haut

La règle du savoir-vivre impose avant tout, pour le respect de soi et des autres, d’opter pour un polo ou un tee-shirt uni, avec une tolérance,- du niveau 2 sur une échelle de 10,- un texte ou un dessin léger. Même si vous êtes un pacifiste dans l’âme et soutenez les causes les plus nobles, laissez les messages anti guerre ou de protection de l’environnement, des animaux, des poissons et des plantes cucurbitacées, pour les banderoles destinées aux manifestations de la rentrée.

PS : On bannît, bien entendu, dans la notion de la couleur unie, toute familiarité avec les couleurs fluo.

Règle N° 3 | Cessez de naviguer à vue: investissez dans une jolie paire de lunettes

S’il y a bien d’objets qui vont vous accompagner tout l’été et à longueur de journée, ce sont, bien sûr, vos lunettes. Laissez de coté vos montures cheap des années de lycée et investissez dans une jolie paire de lunettes. Si vous avez du mal à vous séparer de vos vieilleries, enfermez les dans une boite dans la chambre de votre enfance chez votre maman (loin des yeux, loin du cœur).

Vous êtes désormais un homme, un adulte, alors montrez-vous digne de cette définition. Chez un bon opticien, vous trouverez de jolis modèles qui sont indémodables et restent au travers des âges et des années, des grands classiques. Vous êtes, au moins, sûr d’être (ou paraître) dans le vent sans faire exprès.

 

Règle N° 4 | Mouillez-vous pour votre maillot

SI vous faites partie de ceux qui éprouvent de la honte le premier jour du déballage de leur enveloppe charnelle à la plage, prenez alors de l’avance et choisissiez le maillot de bain qui va cacher vos excès et sera adapté à votre morphologie.

A moins de s’appeler Daniel Craig, on évite les speedo serrés à la taille. Inutile de vouloir exposer ses attributs : la notion de la « taille » est très subjective et ce qui est grand pour certains, pourrait paraître risible pour d’autres. A contrario, ne faites pas l’erreur de choisir le maillot à fleurs extra large descendant jusqu’au genoux, en pensant qu’il va cacher vos misères accumulées à coup de picoles et de foies gras. Vous finirez par obtenir l’effet inverse et ressembler à un sumo japonais portant une jupe.

* * *