T’en veux du « H » ?

 

MR MOUJIKK - T'EN VEUX DU %22H%22 ?

Les vacances sont pour bientôt. Mais tu es encore au bureau, au bout du rouleau, tu ne sens plus ton pouls. Tu es fatigué, excité, tu ne dors plus. Tu te sens jetlagué, avant même d’être arrivé à destination.

– Tu aimes le « H » ? 

Tu te réveilles en sursaut. Non, tu n’es pas à Bogota, tu n’as pas été kidnappé et tu n’es pas encore converti en dealer occasionnel pour arrondir tes fins de mois. Tu es juste devant une paire de pompes, le regard glacé fixant des formes géométriques, à côté d’un vendeur sorti tout droit de la série Queer as Folk

Parce que tu es à une semaine avant ton départ pour les grandes vacances, tu penses : ce rêve serait-il une prémonition ?  Sandales, espadrilles, chaussures … Inutile de te tracasser davantage et partir à l’assaut de « De l’interprétation des rêves » de Freud.

« Si on est honnête, on connaît les questions
mais aussi les réponses ». Karl Lagerfeld
 

Devant le miroir, ton look, tu ne supportes pas ? Rien d’anormal : alors réinvente-toi, rechausse-toi ! Ce n’est pas parce que tu pars en vacances et que tu n’est pas surveillé par la milice du bureau que tu dois perdre ta dignité. Avant tout, tu es homme. Et, quel que soit ton statut marital, n’oublie pas que le charme et la séduction est ce qui rend un bel homme intelligent et les moins beaux attirants.

Alors, à bas les baskets, les tongs et autres chaussures bateau d’ado prépubère. Ouvre grand les yeux et fais bien ton choix. Ecoute ton cœur et abandonne la raison : « Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c’est d’y céder », disait Wilde.

Après tout, il n’y a que l’éphémère qui est éternel.

* * *