LA MARINIÈRE | LE TRICOT RAYÉ DU BEAU MALE AIMÉ

 

Le style nautique est à nouveau tendance cette saison, ce qui signifie qu’il est grand temps de se procurer de la fameuse marnière. Mais ne mésestimez pas la valeur de ce vêtement ayant traversé les époques, car comme tous les vêtements masculins devenus des grands classiques, il possède une riche histoire.

En voici un récit laconique en quelques points, après quoi vous ne porterez plus la marnière de la même façon.

LA MARINIERE - MR MOUJIKK

1. La marnière trouve ses origines dans l’uniforme militaire. Elle a fait son apparition en France au milieu du XIXème  siècle, comme tenue officielle de matelot de la Marine national.

2. En suivant l’exemple des marins de l’armée, le port de la marnière s’est également répandu auprès des pêcheurs et d’une manière générale, auprès de ceux qui, de près ou de loin, de par leur activité, avaient un lien avec la mer.

3. Les 21 rayures bleues sur de la marnière symbolisent les 21 victoires de Napoléon. Toutefois, son utilisation pratique a également contribué à son succès : il était considéré qu’il est plus facile de repérer un marin dans un tricot rayé si ce dernier venait de tomber par-dessus bord et aussi, car les rayures de la marinière sont, visuellement, plus saisissantes sur le fond blanc des voiles du bateau.

4. Comme la plupart des marins français étaient basés en Bretagne, la marinière a pris le surnom, en anglais de « Breton Stripe ».

5. Ce tricot rayé aurait pu rester un simple vêtement marin, mais son sort a pris une autre tournure, lorsque dans l’entre deux-guerres, Coco Chanel, habituée des stations balnéaires huppées et inspirée par les marins locaux, décida la revisiter et en faire un symbole de la libération du corps.  Le « style marin » était né.

6. Au milieu du siècle dernier, sa popularité visuelle s’est transformée en un symbole de non-conformisme, portés par des artistes, acteurs et intellectuels, épris de liberté, comme Brigitte Bardot, James Dean, Andy Warhol, Jean Cocteau, Picasso. Plus tard, d’autres, ont repris cette tendance comme moyen de revendication identitaire, à l’image de Jean-Paul Gaultier.

7. La marinière est, à elle seule, un vêtement d’été universel. On peut la porter toute seul, comme par-dessus, une veste ou bien une chemise. S’il est possible de la combiner avec presque tout, il préférable de la porter à des occasions décontractées : pantalon chino, short, des tennis ou des chaussures de yachting.