DES HOMMES ET DES MODES

Pour l’homme moderne, la virilité est-elle compatible avec l’attention portée au vestimentaire ?

Pourquoi les hommes continuent aujourd’hui à afficher autant de retenu et de réserves sur la question de la mode, alors même que le regard de notre société n’a jamais autant été porté sur l’apparence ?

Pour beaucoup la question peut être dénuée de tout argumentaire. A l’heure où débutent à Milan les défiles Hommes Printemps/Eté 2013, la réalité des choses, aussi surprenante qu’elle ne puisse paraître, est totalement différente.

Car si le web regorge de milliers de fashion blogues sur la mode féminine, ceux sur la mode masculine peuvent être comptés sans perdre son haleine. Alors que pendant les fashion weeks, la planète mode féminine à l’image de ses talentueuses bloggeuses  et  rédactrices (teurs) de mode se met à l’apnée à l’affût de nouvelles tendances à décortiquer, la mode masculine passe souvent quasi- inaperçue.

Curieuse paradoxe en ces temps dominés par le diktat de la mode, où l’on assiste à une profusion de marques sans frontières masculines se vantant offrir le meilleur look du dressing de l’homme moderne et sans complexes.

Au fil des recherches se rend-t-on compte, avec pas moins d’étonnement, que  parler pour un homme de vestimentaire (encore moins en public), reste un sujet tabou, comme si la notion de la mode faisait renvoi immédiat à ses complexes de virilité. A moins que  le spécimen homme soit également atteint du même symptôme, que Anna Wintour appelait « ce je ne sais quoi qui rend les gens nerveux  lorsqu’on l’on aborde le sujet de la mode » ?

Est-ce pour autant la raison pour laquelle certains hommes continuent  à penser que « pour les mecs à part le pantalon/chemise on n’a pas fait grand-chose d’innovant ».

En réalité, permutable quelquefois, ludique souvent, sérieuse de temps en temps, la mode,- y compris masculine,- est un art qui se construit saison après saison. Sans compter que l’habit est la carte de visite de la personnalité, il est de ce fait important que le vêtement reflète incontestablement une personnalité.